Open Sky Museum est un musée à ciel ouvert proposé par l’artiste Eden Morfaux, invité par le groupe de recherche mené par les artistes enseignants Claire-Jeanne Jézéquel, Jean-Gabriel Coignet et Véronique Verstraete.
Open Sky Museum est à la fois une sculpture conçue pour y installer des œuvres et une démarche collective de réflexion sur la notion de musée, la pérennité des œuvres, leur réception et leurs conditions d’apparition.
Il s’agit de créer un musée à ciel ouvert dans un site péri urbain, les œuvres livrées au libre accès des passants devenus visiteurs, sans médiation, sans gardiennage, à la merci du temps et des intempéries.
Construction faite de cimaises et de sols adaptables aux œuvres.
> site dédié

lire plus

 

C’est la question de la pérennité, de la circulation, et de la marchandisation des œuvres que pose Open Sky Museum.
Dans le cadre du projet « + de réalité » (exposition au hangar à Bananes, Nantes, 2008 et catalogue, Paris, éditions Jannink, 2009), la réflexion menée entre autres à Marfa, Texas, sur la question des pratiques de l’abstraction s’est cristallisée sur une problématique des liens entre la vie et l’oeuvre de l’artiste minimaliste américain Donald Judd. La fondation Chinati, à Marfa, reste encore aujourd’hui exemplaire de quelques-unes des obsessions qui furent celles de Judd : la question du « contexte idéal », celui que l’artiste élabore pour lui-même et avec ses pairs.
En contrepoint de la figure tutélaire de Donald Judd, les œuvres-manifestes, telles que La Closerie Falbala de Jean Dubuffet, et Le Cyclop de Jean Tinguely et Nikki de Saint-Phalle, accompagnent aussi la recherche sur les processus avec lesquels les artistes tentent de faire de leurs œuvres des mondes.
Au croisement des questions posées par Judd (art, architecture et paysage) et des œuvres emblématiques de Dubuffet et Tinguely, l’œuvre d’Eden Morfaux Open Sky Museum questionne la valeur de l’art, son usage dans l’espace public et sa réappropriation par le public.

Open Sky Museum présente une collection d’œuvres d'artistes invités, prêts à envisager la détérioration, la destruction, l’abandon, la perte de leurs œuvres. En donnant une oeuvre au musée, ils contribuent au projet collectif qui met en question la pérennité, la gratuité, la mémoire, la trace et la disparition de l’art. Les œuvres cesseront en effet d'exister quand Open Sky Museum disparaîtra. La communauté d’artistes qui participera de cette collection éphémère ne revendique ni projet curatorial, ni thématique d'exposition prédéfinis, mais la réinvention du Musée.

Artistes invités

Erwan Ballan / Charlie Boisson / Etienne Bossut / Noémie Chauvet / Jean-Gabriel Coignet Baptiste Debombourg / Anne Deleporte / Bertrand Derel / Isabelle Ferreira / Susanna Fritscher / Jeanne Gailhoustet / Franck Gérard / Claire-Jeanne Jézéquel / Pierre Mabille / Anita Molinero Olivier Nerry / François Perrodin / Duncan Pickstock /  Denis Pondruel Bruno Rousselot / Sarkis / Vivianne Van Singer / Vladimir Skoda Emma Turpin / Arnaud Vasseux / Véronique Verstraete Kees Visser.

Production : Ecole des beaux-arts de Nantes avec le soutien de la Ville de Nantes, Nantes Métropole et le Ministère de la Culture et de la Communication.

Avec la participation de Jérémy Knez, Xavier Cormier, Marie Lepine, Estelle Delesalle, Guillaume Jezy, Zoé Alpaerts, Mathilde Kouskoff, Eri Tomonaga...

Remerciements :
Olivier Delavallade, Domaine de Kerguéhennec Émilie Dion

Construction

Descriptif technique
Le musée mesure idéalement 50 mètres de diamètre pour une surface de 1768 m². Les murs mesurent 3 m de haut, les plateformes 3 x 3 mètres. L’espace entre deux murs est de 4,2 mètres. Il compte au maximum 24 platesformes et 25 murs d’accrochage soit 340 m2 de cimaises.

Technique de construction
La sculpture sera construite sur place. Elle sera entièrement réalisée en bois et peinte en blanc. Les assemblages sont de type vissé/collé.

Matériaux
Le bois utilisé est de type contreplaqué pour l’habillage et en sapin brut pour la structure. Le revêtement extérieur est une peinture acrylique haute résistance assurant une étanchéité aux matériaux.

Période de construction
Mai 2013 pour une inauguration le 1er  juin 2013

Biographie

Eden Morfaux
Né en 1977
Vit et travaille à Paris.

Eden Morfaux participe à de nombreuses expositions telles en 2010 au Centquatre, à Paris, pour le salon de la Jeune Création, à l’Institut français de Prague, au musée régional d’art contemporain Languedoc-Roussillon, à Sérignan ; en 2009, pour le Skulpturenpark Berlin Zentrum à Berlin, Allemagne... Artiste en résidence dans le cadre du projet de rénovation urbaine du quartier des Carreaux à Villiers-le-Bel ou encore à Cittadellarte - Fondazione Pistoletto, à Biella en 2005, il investit et questionne l’architecture et l’espace public.
Il rejoint le groupe de recherche + de réalité en 2010 pour élaborer le projet de musée à ciel ouvert Open Sky Museum dans le cadre de la production d’Estuaire 2012.

« Nommant ses œuvres des “constructions autant architecturales que mentales”, Eden Morfaux pose la question de la fonction de l’art et de l’usage de l’espace public. Interrogeant la place et les relations humaines dans la société ou encore l’architecture comme puissance symbolique, historique ou sociale, les constructions d’Eden ne cessent de se confronter au réel. […] Avec la série des Reliefs Concrets en béton réalisés à partir de photographies de façades d’immeubles, Eden Morfaux utilise l’esthétique et le dessin architectural dont il développe la dimension de “ré-interprétation”.
Dans l’ensemble de son travail, Eden Morfaux invite à l’expérience et à la confrontation. Il cherche à montrer comment l’architecture conditionne les relations entre les individus. Souvent inspiré des formes minimales et abstraites, ses projets acquièrent une autonomie esthétique et formelle. Ainsi, Eden Morfaux mène un travail sur le contexte et  “le ré-investissement”. Clément Nouet